Souveraineté alimentaire plutôt que sécurité alimentaire

Étude/Synthèse/Article
Langue(s) : Français
Thématiques : Faim et malnutrition

A l’heure où la situation alimentaire devient inquiétante et dramatique dans certains pays notamment en Afrique et où les besoins alimentaires mondiaux ne cessent d’augmenter, cette note vise à montrer pourquoi les mouvements paysans se sont emparés du concept de souverainté alimentaire.

Le concept de souveraineté alimentaire a une dimension beaucoup plus large que celui de sécurité alimentaire. Si la sécurité alimentaire consiste à prévoir des situations d’urgence et à se prémunir par des mesures appropriées, espérer atteindre la souveraineté alimentaire pour un pays ou pour une région géographique donnée consiste à produire ce dont il (ou elle) a besoin pour l’alimentation de base de sa population. La souveraineté alimentaire débouche sur des pratiques concrètes comme par exemple, choisir la diversification des cultures pour préserver l'environnement tout en augmentant la productivité agricole. Mais c’est surtout l’expression d’une philosophie, celle « de remettre l’être humain au centre des préoccupations, de renverser l’ordre des valeurs dans la définition même de l’économie, de réorienter le rapport à la nature le faisant passer de l’exploitation au respect ».