Révéler les liens alimentation - santé

Étude/Synthèse/Article
Langue(s) : Français
Thématiques : Impact des choix de consommation, Agrobusiness

Les systèmes alimentaires ont des impacts multiples et complexes sur la santé, avec de graves coûts humains et financiers. Nous n'avons généralement pas une image complète de la situation, ce qui jette un voile sur les causes des maladies. Ce rapport d'Ipes Food fournit une vue d'ensemble qui démêle les liens alimentation-santé et pose les questions primordiales : pourquoi ces impacts négatifs ne sont pas pris en compte ? pourquoi ne sont-ils pas une priorité politique ?

Nos systèmes alimentaires fournissent une alimentation en quantité avec un coût direct modéré, mais ont d'autres impacts très graves sur la santé. Ils sont complexes, interconnectés et cachés par les grandes entreprises qui sont au cœur de ces systèmes. Les conséquences négatives sur la santé publique peuvent provenir :

  • des conditions de travail dangereuses dans l'agriculture (intoxication, pénibilité, etc.) ;
  • de l'exposition à des polluants d'origine agricole dans l'eau, le sol et l'air ;
  • de la consommation d'aliments de mauvaise qualité, contaminés ;
  • de déséquilibres dans les régimes alimentaires ;
  • de l'impossibilité d'accéder à une nourriture en quantité suffisante (près d'un milliard de personnes souffrent de la faim)

La plupart des impacts les plus graves sont directement liés à l'industrialisation de l'agriculture (intrants chimiques, élevage intensif, production de masse de produits ultra transformés, marketing de la grande distribution, chaînes d'approvisionnement allongées et libéralisées, accaparements des terres des paysans). La protection de la santé peut faire comprendre l'urgence de réformer les systèmes agricoles et alimentaires. La complexité des interactions entre alimentation et santé représente un véritable défi mais elle ne devrait pas être une excuse pour ne pas agir.

Le peu de visibilité des personnes les plus affectées rend plus difficile encore la mise en lumière des impacts de nos systèmes alimentaires. L'industrialisation de l'agriculture a aussi créé des lobbies géants qui orientent le débat dans le but de faire des aménagements à la marge, sans s'attaquer aux vraies racines des problèmes de santé.

Nos structures de gouvernance et de recherche, organisées en silos, sont pour le moment peu adaptées à la prise en compte des risques interconnectés et systémiques créés par les systèmes alimentaires. Les preuves des impacts négatifs de ces systèmes sur la santé doivent continuer à s'accumuler, mais nous avons aussi besoin d'un nouveau cadre de compréhension, qui transcende les disciplines et les prérogatives des différentes institutions.

5 leviers d'action sont identifiés par Ipes Food :

  • aider à la compréhension globale de la façon dont fonctionnent les systèmes alimentaires, seule manière de prendre conscience de la priorité qui devrait être accordée au problème des impacts sanitaires de ces systèmes ;
  • réaffirmer la nécessité d'avoir une recherche publique et intègre ;
  • mettre en lumière les impacts positifs sur la santé des systèmes alternatifs durables ;
  • adopter le principe de précaution ;
  • construire des politiques alimentaires avec une participation citoyenne (dont dépendent ensuite les politiques agricoles et non le contraire).

Pour relever ces défis, la collaboration d'acteurs de natures diverses (décideurs politiques, entreprises, associations de consommateurs, professionnels de santé, agriculteurs, groupes de défense de l'environnement, citoyens etc.) est fondamentale.

Voir le rapport complet (anglais)

 

Creuser le sujet :