Manifeste de Lyon pour l'agriculture familiale

Étude/Synthèse/Article
Langue(s) : Français
Thématiques : Politiques agricoles

L'Année internationale de l'agriculture familiale 2014 aura été une formidable opportunité pour remettre l'agriculture familiale et paysanne au cœur du débat public. Le gouvernement français a rappelé tout au long de l'année son engagement en sa faveur. Mais au-delà de ces intentions, dans un contexte de libéralisation accrue des échanges et en l'absence de véritables politiques publiques favorables à l'agriculture familiale, cette dernière est toujours menacée face une agriculture capitaliste et industrielle.

Les organisations de la société civile présentes au Forum de Lyon (17 et 18 décembre 2014) demandent donc au gouvernement français plus de cohérence entre ses déclarations et ses prises de décisions dans ses relations avec les Etats partenaires et au sein des instances internationales sur :

- la gestion démocratique des ressources naturelles. L'Agence française de développement doit respecter ses engagements sur la promotion des directives volontaires pour une gouvernance responsables des régimes fonciers. Des mécanismes de recours efficaces doivent être rendus accessibles aux populations locales ;

- la priorité à mettre sur les investissements publics en faveur de l'agriculture familiale paysanne et sur le renforcement des organisations paysannes dans les projets agricoles financés par la France ;

- la reconnaissance juridique et sociale du métier de paysan et le développement de la formation professionnelle agricole ;

- la promotion de politiques garantissant des prix rémunérateurs et stables aux agricultures familiales paysannes ;

- la reconnaissance juridique du droit des Etats et des régions à protéger et réguler leurs marchés agricoles et alimentaires.

De leur côté, les organisations de la société civile française représentées au Forum de Lyon s'engagent à poursuivre la capitalisation et la diffusion des innovations en faveur des agricultures familiales paysannes, à l'image de l'initiative lancée en 2014 par le CFSI, la Fondation de France, le Groupe Initiatives et le Cirad (création d'une plateforme de capitalisation des innovations paysannes).