Organisations paysannes et marchés institutionnels au Burkina Faso

Expertise de terrain
Langue(s) : Français
Thématiques : Politiques agricoles, Transformation et filière, Alternatives de commercialisation
Filières : Légumineuses, Riz
Pays : Burkina Faso

L'ONG Acting For Life (AFL), la Confédération paysanne du Faso (CPF) et l’Association pour la promotion de la petite et moyenne entreprise, agriculture/artisanat (APME2A) ont utilisé le « Coup de Pouce » Pafao en 2017 pour construire une stratégie de changement d’échelle et accompagner les organisations paysannes de la région des Cascades à répondre aux commandes publiques.

Estelle Dandoy, chargée de programme au sein d’AFL, témoigne des défis à relever par les organisations paysannes (OP) au Burkina Faso pour écouler leurs   productions auprès d’acheteurs institutionnels.

Quelles ont été les suites du « Coup de Pouce » ?

Le « Coup de Pouce à la construction de stratégies de changement d’échelle » a donné lieu à la mise en place d’une action intitulée « Accompagnement des acteurs sur les marchés institutionnels agricoles » (Amiagri). Alors que le Coup de pouce visait à accompagner les organisations paysannes (OP) dans l’accès aux marchés institutionnels de manière générale, Amiagri s’est focalisée exclusivement sur l’approvisionnement des cantines scolaires par les OP.

Pourquoi ce choix des cantines scolaires pour développer les marchés institutionnels ?

En 2016, un arrêté législatif a été signé pour transférer le budget d’achat des repas scolaires du ministère de l’Éducation nationale vers les communes. Cette nouvelle règlementation a constitué la base des initiatives qu’AFL et la CPF ont accompagnées.

Le budget de l’État pour les repas scolaires est très faible : ce qui est transféré aux communes pour un an correspond à deux mois et demi de fonctionnement des cantines. Les cantines endogènes ne fonctionnent généralement pas, en raison des faibles revenus des familles qui peinent à apporter les cotisations pour financer les repas. Or, la possibilité de manger sur place a un réel rôle à jouer dans l’éducation des enfants : lorsque ces derniers rentrent le midi pour déjeuner, ils ne reviennent pas toujours pour les classes de l’après-midi.

[...] Lire l'entretien complet

Pour creuser le sujet :