Afrique de l'Ouest : conclusions de l'Observatoire des exploitations familiales

Étude/Synthèse/Article
Langue(s) : Français
Thématiques : Agriculture durable, Politiques agricoles

Voici les principaux enseignements tirés par le Roppa dans le premier rapport de l’Observatoire des exploitations agricoles familiales en Afrique de l’Ouest.

Livret 1 : Dynamiques des exploitations familiales au cours des campagnes 2014-2016

Les actions des producteurs et des pouvoirs publics sont cruciales pour amplifier les effets de conditions climatiques favorables, ou au contraire limiter ceux de conditions climatiques défavorables. Il convient donc que le Roppa donne la priorité au développement de la fonction de suivi des campagnes agricoles pour documenter à la fois les performances des exploitations familiales et l'impact des politiques.

Sur la question de la viabilité des exploitations familiales, c'est l'attractivité qu'elles auront pour les femmes et les jeunes qui apparaît déterminante. Pour cela, ils faut qu'ils aient accès  :

à la terre / au troupeau, à des marchés rémunérateurs, à des d'appuis techniques et financiers, à des formations qualifiantes. Il faut aussi une revalorisation du statut de paysan et une amélioration des conditions de vie en milieu rural. 

Livret 2 : Appuis-conseils paysans

Les situations varient selon les pays, le service existe au Burkina Faso / Mali / Sénégal / Guinée / Bénin, est en construction au Niger / Ghana / Libéria / Côte d'Ivoire mais n'existe pas en Gambie / Guinée Bissau / Sierra Leon / Togo. 

Livret 3 : Veille sur les politiques publiques et efficacité de l’action paysanne

Les informations produites amènent à cibler l'action du Roppa sur certaines thématiques sensibles, en particulier :

- par rapport à la tentation "agriculture industrielle" que peuvent avoir les gouvernements renseigner la capacité actuelle d'investissement des exploitations familiales, interroger la problématique de leur financement, promouvoir la consommation des produits locaux issus des exploitations familiales et défendre le droit à la protection commerciale (le Roppa s'inquiète tout particulièrement de la ratification des APE, accords de libre-échange entre la Cedeao et l'UE). Il s'agit aussi de défendre la maîtrise des partenariats publics privés par la puissance publique. 

- par rapport à l'accaparement de ressources naturelles (terres, eau, ...), le Roppa doit développer des compétences en matière d'aménagement du territoire et de gestion des biens communs.

- par rapport à la baisse de la fertilité des sols, le Roppa doit préciser ses positions par rapport à certaines pratiques paysannes destructrices de ressources, aux OGM, au développement des agrocarburants et aux partenariats avec la recherche sur les nouvelles attaques sanitaires. 

- par rapport au genre, question de droit humain mais aussi exigence pour le développement, le Roppa doit proposer une analyse de l'évolution de la situation des femmes, un nouveau statuts pour les membres femmes des exploitations familiales et lier cette question à celle de la démocratisation de la société.

Livret 4 : Perspectives pour l'observatoire des exploitations familiales

Ce rapport de l'observatoire doit principalement permettre aux OP de mieux cibler les apports qu'elles apportent à leurs membres et nourrir leur action politique. 

Téléchargez la synthèse et les conclusions