Quelle forme juridique pour les unités de l'aval des filières agricoles ?

Étude/Synthèse/Article
Langue(s) : Français
Thématiques : Transformation et filière

Quelle forme juridique pour que les unités de transformation, commercialisation et distribution (UTCD) des produits de l’agriculture paysanne aient un meilleur accès aux marchés ? Eléments de réponse tirés de l’expérience des projets Pafao…

Quelques modèles, leurs avantages et limites

Les coopératives, les partenariats entre des filières locales et des unités de transformation industrielles, les groupements de transformateurs, les groupements d'intérêts économiques (GIE), les entreprises de service et organisations de producteurs (Esop) : une diversité de modèles d'organisation sont testés par les porteurs de projets et analysés dans la synthèse.

Enjeux liés au choix de la forme juridique

Comment adapter le statut juridique à chaque contexte ? En quoi la concertation interprofessionnelle est-elle un élément incontournable qui doit être pris en compte dans la définition du statut ?

Forme juridique et changement d'échelle

Quel est lien entre la forme juridique et les possibilités d'entrer dans l'économie réelle ? Pourquoi l'implication des OP dans les activités de l'aval est-elle la clé de l'autonomie ? Faut-il changer de statut pour mieux grandir ? Comment les politiques publiques interviennent-elles pour favoriser ou non certains modèles ?

Voir la synthèse

Retour sur la page "consommer local en Afrique de l'ouest: ceux et celles qui font"