Pour quelques bananes de plus, le scandale du chlordecone

Réalisateur(s) : Bernard Crutzen
Année de sortie : 2019
Pays : France Etats-Unis Allemagne Belgique Pologne
Production : Camera One Television – Zistoires - RTBF Télévision belge
Durée : 53 minutes
Langue(s) du film : Français

Synopsis

Aux Antilles, tout le monde le connaît. 9 personnes sur 10 l’ont dans le sang. C’est un perturbateur endocrinien qui fait de la Martinique la championne du monde des cancers de la prostate. A cause de lui, le nombre de prématurés ne cesse d’augmenter.  Il a contaminé un tiers des terres agricoles, les tubercules, la viande, les œufs ; il a pollué les sources et les rivières, touché les poissons et les fruits de mer. Inventé en Amérique, on a perdu sa trace en Europe et personne ne semble pressé de la retrouver. C’est un pesticide toxique et persistant dont on ne se débarrassera pas avant plusieurs siècles. Pour quelques bananes de plus, il a tout contaminé... jusqu’à la politique.

L'avis du comité de sélection

La pollution au Chlordécone, incecticide utilisé dans la production de bananes aux Antilles, est rendu accessible par ce documentaire. Il peut être un peu compliqué pour un public jeune mais reste compréhensible aux adultes non-initiés. Sa durée d'environ 50 minutes en fait un bon format pour la projection-débat. L’animateur peut compléter la projection avec des nouvelles des victimes qui cherchent encore à se faire reconnaître et indemniser par l’Etat français. Le débat peut ainsi être ouvert sur le rôle des politiques publiques et les moyens de se faire entendre pour la société civile. Le traitement de la relation DROM-métropole peut égalment permettre un parallèle avec le néocolonialisme subi par d'autres pays du Sud.

Retrouvez la fiche du film ici (à venir).

 

Droits de diffusion pendant le festival

  • Séance non commerciale - Scolaires : 0€
  • Séance non commerciale - Tous publics : 10€ en France, 0€ à l'étranger
  • Séances commerciales : répartition 50/50 des bénéfices. Pas de Visa CNC. Demander un visa temporaire.