Deux milliards de personnes en insécurité alimentaire

La FAO publie son rapport annuel sur l'état de l'insécurité alimentaire dans le monde. Elle présente un nouvel indicateur englobant les problèmes d'accès à une alimentation saine. Deux milliards de personnes, soit plus du quart de l'humanité, sont concernées. 

La faim progresse, retrouvant son niveau d'il y a 10 ans. Alors que nous produisons en théorie assez de nourriture pour nourrir l'humanité. La faim, ou sous-alimentation, est une consommation alimentaire insuffisante pour fournir l'apport énergétique nécessaire à une vie normale. Elle touche près d'une personne sur 10, soit 700 millions de personnes, un chiffre qui est reparti à la hausse depuis 2015.

La FAO a également créé un nouvel indicateur pour mesurer l'insécurité alimentaire : il s'agit de l'absence de garantie d'accès à une alimentation saine et équilibrée. Elle concerne les personnes contraintes de se tourner vers une alimentation bon marché, de moins qualité, souvent trop grasse. Deux milliards de personnes sont touchées, sur tous les continents. 

Pour la première fois, les instances onusiennes établissent un lien entre la spécialisation des agricultures (monocultures d'exportation) et la faim. La faim progresse surtout dans les pays très dépendants du commerce international pour leur approvisionnement, et dans les pays où les inégalités sociales sont fortes. 

Voir les points clefs du rapport

Télécharger le résumé complet