Produire plus avec moins : une solution technologique durable accessible aux paysans ?
Étude/Rapport/Synthèse
Couverture du rapport "Produire plus avec moins" de la FAO

L'agriculture intensive qui a découlé de la révolution verte contribue fortement à l'émission de gaz à effet de serre et épuisent les ressources naturelles, compromettant ainsi sa productivité future.

Partant de ce constat, la FAO propose dans ce guide à destination des décideurs politiques des moyens d'intensifier la production des paysans tout en préservant les ressources naturelles. Cette nouvelle approche prévoit de cibler essentiellement les petits agriculteurs des pays en développement. Aider les familles agricoles à faible revenu - quelque 2,5 milliards de personnes - à économiser sur les coûts de production et à bâtir des agro-écosystèmes sains leur permettra d'optimiser les rendements et d'investir dans leur santé et leur éducation. 

Les 6 clefs de l'approche "Produire plus avec moins"

- l'agriculture intégrée : méthodes de l'agriculture de conservation, utilisation de variétés de semences de qualité et à haut rendement, protection intégrée, nutrition des plantes sur des sols sains, gestion efficace de l'eau, intégration des cultures, des pâturages, des arbres et du bétail ;

- la conservation des sols : utilisation judicieuse et limitée d’engrais minéraux combinés avec des engrais organiques pour réduire les coûts de production tout en rendant une bonne santé aux sols ;

- la préservation des ressources génétiques et le re-dynamisation des programmes publics de sélection de variétés végétales ;

- l'adoption de méthodes d’irrigation plus efficaces et le soutien à la recherche de variétés plus résistantes à la sécheresse pour l’agriculture en sec ;

- la protection intégrée contre les ravageurs et une utilisation minimale des herbicides et pesticides de synthèse ;

- l'adoption des politiques agricoles qui permettent de soutenir l’agriculture durable en la rémunérant des services environnementaux qu’elle donne en n’utilisant pas de technologies dommageables.

Changement de modèle

On peut certes regretter que cette approche ne bannisse pas l’utilisation des produits de la chimie de synthèse (engrais azotés, herbicides et pesticides) et qu’elle reste silencieuse sur la question des OGMs. Elle constitue cependant un progrès notable par rapport à l’agriculture conventionnelle chimique.

Un guide appliqué au manioc

En 2013, les résultats obtenus pour le manioc, très important pour l'alimentation en Afrique mais longtemps délaissé par la recherche, valident l'intérêt de la démarche et le premier guide sur l'application pratique du modèle agricole «Produire plus avec moins» est publié pour cette culture : Produire plus avec moins : le manioc.

Voir l'aperçu général du rapport sur le site de la FAO

 

Source : D'après une brève de Materne Maetz sur www.lafaimexpliquee.org

Ressources liées

Même catégorie

Informations sur le document

116
2011
FAO
Français

Jargonnette