Projection-débat Cinéma "Le champs des possibles"

20h20
Type : Projection-débat
Cinéma Le Diagonal

Avenue de Verdun
34000 Montpellier
France

Quitter la ville pour retourner à la terre et devenir paysan, un défi que se sont lancé plusieurs français. Qu'ils s'installent collectivement ou non, ils se rejoignent autour de l'idée de rompre avec les pratiques industrialisées. Chacun réinvente le métier de paysan et explore le champ des possibles.

Projection suivi d'un débat avec :

* Tanguy GNIKOBOU, paysan béninois, qui a cofondé en 2015 une ferme agroécologique avec des jeunes entrepreneurs agricoles ainsi que l’association « Les Jardins de l’Espoir » et l’AgroÉcolab, lieu d'expérimentation, de formation et d'échanges collaboratifs ouvert et gratuit pour tous. Économiste de formation et citadin, Tanguy est devenu paysan, ce qui a engendrer des choix difficiles dans sa vise personnelle. Il est depuis devenu le secrétaire général de la Fédération Agroécologique du Bénin.

* Jean-Marie Ximénia Après de grandes études, il travaille dans le BTP pour une filière immobilière d’un grand groupe en Roumanie. Il y a 3 ans, il arrête tout et devient paysan-boulanger à Roujan, dans l’Hérault. "Je n’aime pas ce terme. Il est lié à une mode qui ne me correspond pas : le plus souvent, ces paysans-boulangers qui surfent sur la mode des néo-ruraux n’ont pas de diplôme, pourtant obligatoire, ils ne cultivent pas leur blé et la fabrication de leur pain est parfois médiocre ". Il fait son pain lui-même, moud son propre blé via des moulins à pains qu'il vend.

* Représentant Terre de lien LR : On l’oublie trop souvent, mais s’installer en agriculture ou développer une activité rurale, passe d’abord par un lieu prêt à accueillir le projet. Trouver une terre pour lancer son projet peut relever d’un parcours du combattant. Terre de Liens a plusieurs missions dont l'accompagnement sur l’accès au foncier rural et facilite l’éclosion de projets qui redonnent vie aux territoires ruraux et participent fortement à recréer du lien social.

 

Organisateur : LAFI BALA / caroline.saumade@lafibala.org