Projection de L'empire de l'Or Rouge, échanges avec Gérard Choplin

18h
Type : Projection-débat
ISARA-Lyon

21, rue Jean Baldassini
69007 Lyon 7
France

Altaïr te propose la diffusion, le lundi 12 novembre à 18h en amphi 2, de :

🍅 "L'Empire de l'Or Rouge" 🍅

Un film d'une heure de Jean-Baptiste Malet et Xavier Deleu, d'après le livre de Jean-Baptiste Malet, journaliste du Monde Diplomatique. Un film autour de l'or rouge qu'est la tomate. Un film qui explique tous les enjeux de la production, transformation et consommation dans le monde 🌏 d'une tomate dont on ne sait pas grand chose. 

🍅 🍅

 

Le film sera suivi d'une intervention de Gérard Choplin, analyste et rédacteur dans les domaines de la politique agricole, de l'alimentation... et participant de la création de Coordination paysanne européenne dans les années 80, reliée par la suite à Via Campesina. Son blog : https://gerardchoplin.wordpress.com/author/gchoplin/

 

Alors rejoignez nous pour venir échanger ou écouter les débats!

 

Comme on ne change pas les bonnes habitudes, la discussion pourra se poursuivre autour d'un petit buffet convivial! 🍷🍸🍹

 

Les exté sont autorisés, il suffit seulement qu'ils s'inscrivent sur ce lien, donc faites tourner l'info autour de vous !

https://framadate.org/fPDi3DDzFUza8FTp

 

 

Synopsis

Que mange-t-on quand on ouvre une boîte de concentré de tomates, lorsque l'on verse du ketchup dans son assiette ou entame une pizza ? Toute l'humanité en consomme et pourtant, personne n'en a vu. Les tomates sont produites et conditionnées sous barils en Chine pour être ensuite exportées aux quatre coins de la planète.Pendant deux ans, Jean-Baptiste Malet a retracé le voyage d'une tomate de la Chine au Ghana, en passant par l’Italie, le Canada et les Etats-Unis. Ce film nous emmène à la rencontre des traders, cueilleurs, entrepreneurs, paysans, généticiens, fabricants de machine qui se cachent derrière l'industrie de la tomate.

 

L’avis du comité de sélection du festival

Un documentaire complet qui remonte une grande partie de la filière de la tomate et des dérives de sa production et commercialisation (production en masse, abus de codes sémiologiques, exploitations humaines, automatisation maximale, etc.). A partir d'un produit de grande consommation que l'on pense pourtant connaître, on assiste à une démonstration de l'impact de la libéralisation des marchés. Le consommateur prend conscience des enjeux autour de cette filière mondialisée et du poids de la demande sur l'offre : de quoi nous questionner sur notre consommation.

Organisateur : Altaïr / slegall@etu.isara.fr