Manger autrement l'expérimentation. Paradoxe de la faim. Le festin

15h à 18h30; goûter offert à 17h
Type : Projection-débat avec tout public
Mairie Etoile

31 route de Ruffey
39570 L'Etoile
France

Manger autrement, l’expérimentation  / Andrea Ernst / ARTE / 90’/ 2018 Modèle alimentaire européen, externalités, expérimentation, habitudes de consommation, habitudes alimentaires, alternatives Autriche, Allemagne, Indonésie, Espagne, Corée du sud Synopsis En Autriche, des chercheurs ont entrepris une expérience inédite : cultiver la totalité de ce que mange un Européen moyen dans un champ de 4 400 mètres carrés. Il est rapidement apparu que les cultures fourragères et les produits importés occupaient deux fois plus de surface que les produits végétaux et locaux. Un documentaire porteur d'espoir pour démontrer la nécessité de se nourrir autrement. Si tout le monde s’alimentait comme nous le faisons en Europe, une deuxième planète serait nécessaire. Aussi l’Université des ressources naturelles et des sciences de la vie de Vienne a mis en place une expérience scientifique pour mettre en évidence, à taille et en temps réels, la dimension spatiale de nos habitudes alimentaires. L'expérience a ainsi démontré que nous accaparons une surface deux fois supérieure à celle dont nous disposons, et que notre alimentation rejette autant de gaz à effet de serre que l'automobile. Comment se nourrir autrement ? Trois familles ont alors essayé de réduire leur part de surface cultivable en adoptant une alimentation plus responsable, moins riche en viande et alignée sur la production locale et saisonnière.

Paradoxe de la faim / SOS faim / Iles de Paix /10’/ 2020 Système économique mondiales, pauvreté, souveraineté alimentaire, subventions, monocultures, faim, inégalités, relations asymétriques Pérou, Indonésie, Burkina Faso Synopsis Les personnes qui ont le plus faim sont celles qui produisent de la nourriture, pourquoi ? C'est le paradoxe de la faim. Une des explications se trouve dans le système économique et politique mondial. Trois exemples permettent de comprendre ce phénomène : le Burkina Faso et la production laitière, le Pérou et les avocats, l’Indonésie et l’huile de palme. De plus, la concurrence inégale et les subventions encouragent certains modes de productions, souvent loin de l’agriculture vivrière...

 Le Festin / Anne-Sophie Guillaume / Thomas Michel / Papis Coly / La via campesina / 90’/ 2020 Agriculture, urbanisation, accaparement des terres, lutte de la communauté rurale, autorité locale, mobilisation citoyenne Sénégal Synopsis Comment être jeune paysan ou paysanne au Sénégal au temps où les autorités et entreprises s'accaparent les terres agricoles, se les partagent comme un festin et transforment les paysans en ouvriers agricoles ? Ce film part à la rencontre des paysannes et paysans sénégalais qui se battent contre des superstructures législatives et économiques. De la pêche à l’élevage, du Nord au Sud du pays, le schéma apparaît tristement similaire. « On demande aux jeunes de rester et de travailler ici, mais tout ça ce sont de beaux slogans. Où est le socle pour tout ça ? Si on veut que les jeunes restent, il faut leur laisser la ressource » nous confie un jeune pêcheur sénégalais à Dakar. Au niveau international, malgré la diversité des communautés rurales, les paysans de La Via Campesina prouvent que ces enjeux sont communs et proposent des outils pour accéder à la souveraineté alimentaire et à l’autodétermination des peuples. La Via Campesina est un mouvement international qui coordonne des organisations de petits et moyens paysans, de travailleurs agricoles, de fermes rurales, de communautés indigènes d’Asie, des Amériques, d’Europe et d’Afrique.

Second film : Paradoxe de la faim
Troisième film : Le Festin / Tong-Tong

Organisateur : Mairie de l'ETOILE / rosine.james-ingrand@laposte.net