Who feeds the world? The impacts of European agricultural policy on hunger in developing countries
Étude/Rapport/Synthèse
Couverture rapport Misereor

Traduction (CFSI) du résumé de l’étude :

L’Union Européenne a commencé en 2010 à discuter de la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) qui doit entrer en vigueur en 2014. Ce processus a lieu dans un contexte d’augmentation dramatique du nombre de personnes souffrant de la faim depuis 2008.

Cette étude examine les liens entre le rôle de l’UE dans les marchés agricoles mondiaux – un rôle qui a été modifié par la PAC – et le développement rural et la lutte contre la pauvreté, en particulier en Afrique. Il apparaît clairement que l’émergence de l’UE en tant qu’exportateur net de denrées alimentaires de base a été déterminante dans la baisse des prix sur les marchés mondiaux qui a commencé dans les années 80 et s’est poursuivie jusqu’au début des années 2000. Cette baisse de prix a encouragé beaucoup de gouvernements en Afrique à négliger les petits agriculteurs et les productions vivrières, accroissant ainsi la dépendance de leur pays aux importations agricoles.

Les réformes successives de la PAC depuis les années 90 ont conduit l’UE à réduire ses exportations de produits agricoles bruts. Toutefois, l’UE joue toujours un rôle de premier plan sur les marchés mondiaux. Les paiements directs, qui ne sont plus désormais liés aux niveaux de production, permettent d’avoir des prix bas au sein de l’UE car ils couvrent une partie des coûts de production.  Cela créée une offre de matières premières à prix cassés pour l’industrie agroalimentaire européenne, qui peuvent ainsi produire et exporter des produits alimentaires transformés sans avoir recours à des subventions directes aux exportations. Les classes moyennes urbaines dans les pays en développement et émergents sont apparus comme la cible privilégiée de cette industrie.

Cette évolution va à l’encontre la stratégie du ministère allemand pour la coopération économique et le développement (BMZ)  et d’autres, qui soutiennent les zones rurales des pays en développement  en promouvant la transformation des denrées alimentaires et leur commercialisation sur les marchés urbains du pays ou de la région.

Ressources liées

Même catégorie

Informations sur le document

Tobias Reichert
32
2011
Misereor
Anglais

Jargonnette