Les secrets de Burger King
Étude/Rapport/Synthèse
Couverture du rapport "Les secrets de Burger King"

Pour avoir une idée de l'impact des activités de Burger King [la société a racheté Quick fin 2015 pour les transformer en Burger King en France], l'ONG américaine Mighty Earth a enquêté au Brésil et en Bolivie sur le soja, principale source d'alimentation des élevages fournissant les multinationales situées en amont de la filière. 

 

 

Opacité sur les fournisseurs de Burger King

La firme Burger King ne fournit aucune information sur la façon dont la viande de ses 15 000 restaurants est produite alors qu'elle a un pouvoir d'influence important dans le secteur agro-alimentaire. Etant donné les ravages que provoque la culture du soja pour l'alimentation du bétail, Burger King a beaucoup de choses à cacher. Contrairement à beaucoup de ses concurrents (Mac Donalds), Burger King a toujours refusé de répondre aux interpellations l'invitant à ne pas travailler avec des fournisseurs impliqués dans la déforestation. 

Déforestation pour la culture du soja

Le soja est l'ingrédient de base de la production de viande. Environ trois quart de la production mondiale de soja sert à nourrir les animaux. Le formidable développement de cette culture a laissé une énorme cicatrice sur le couvert forestier de la planète. Plus d'un million de kilomètres carré, soit l'équivalent de la France, de l'Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas réunis sont dédiés à la culture du soja.

Le rapport se concentre sur les impacts de la culture en Amérique du Sud. Les enquêteurs ont visité 28 sites de production du soja en Bolivie et au Brésil où le soja a provoqué déforestation, pollution des eaux et des sols et déplacements de population. 

Vers une politique d'achat plus responsable ?

Personne n'a envie de penser à des paysans ayant perdu leurs terres au moment de mordre dans un Whopper. Les gens veulent de la nourriture à prix abordable dont la production ne nuise pas aux écosystèmes et aux communautés, ce qui constitue la base d'un système alimentaire réellement durable. 

Burger King devrait utiliser ses ressources et son influence de manière positive en rejoignant les autres chaînes de restauration rapide à mettre en œuvre une politique "Zéro déforestation, zéro exploitation". La firme devrait rendre public l'identité et les pratiques de ses fournisseurs. Et elle devrait rejoindre McDonald’s et d'autres qui demandent aux fournisseurs comme Bunge ou Cargill d'étendre le moratoire sur le soja (qui concerne l'Amazonie) au reste de l'Amérique latine et travailler avec les pouvoirs publics, les communautés et les organisations de la société civile au développement de l'agriculture durable. 

 

Pour aller plus loin :

-  Article, 10 ans de moratoire sur le soja : retour sur une victoire pour l’Amazonie, 2016

-  Film, Spécial investigation Cargill, 2016

- Film, Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force), 2014

- Rapport, L'impact des importations européennes de soja, 2011

- Film, Le soja de la faim, 2005

Ressources liées

Même catégorie

Informations sur le document

Marisa Bellantonio, Glenn Hurowitz, Anne Leifsdatter Grønlund, Anahita Yousef
16
2017
Mighty Earth
Anglais

Jargonnette