Les risques de crise liés à la nouvelle hausse des prix internationaux, janvier 2011
Information
Graphique hausse des prix

La hausse apparaît pour le moment de moindre ampleur qu’en 2008 dans les risques qu’elle fait courir aux consommateurs. Mais elle intervient dans un contexte d’une plus grande vulnérabilité de la population face aux hausses de prix. Celle-ci souffre depuis 2008 de prix qui sont restés élevés. La crise de 2008 n’a pas donné le moindre espoir d’une amélioration de la situation à une population déjà fragile et désormais à bout. Il n’y a pas eu de créations massives d’emplois et de revenus depuis 2008 qui auraient permis de soutenir le pouvoir d’achat, bien au contraire. La crise financière a affecté les pays pauvres et les transferts financiers des émigrés employés dans les pays riches. La situation reste donc à haut risque d’autant que le scénario 2008 semble se reproduire. Comme pour Haïti en 2008, les émeutes en Tunisie sont parvenues à faire tomber le gouvernement. Relayé mondialement, cet exemple peut contribuer à une déstabilisation similaire dans d’autre pays à forte tension sociale.

Ressources liées

Même catégorie

Informations sur le document

Nicolas Bricas
10
2011
CIRAD
Français

Jargonnette