Rapport 2015 sur les pays les PMA - Transformer l'économie rurale
Étude/Rapport/Synthèse
Rapport 2015 sur les pays les PMA - Transformer l'économie rurale

Ce rapport de la Cnuced marque un tournant dans l’approche des questions d’agriculture et d’autosuffisance dans les pays dits « moins avancés » (PMA). L’idée principale est de développer les zones rurales de deux façons : augmentation de la productivité et réorientation des facteurs de production vers les secteurs plus productifs. L’économie non agricole doit devenir une source de revenus pour les personnes qui vont être « remplacées » par la mécanisation de l’agriculture.

La transformation structurelle de l’économie rurale.

Le rapport souligne ainsi que les ménages ruraux tirent leurs revenus d'activités économiques variées. L’agriculture est une activité saisonnière, avec des salaires faibles et beaucoup de main d’œuvre. L’activité rurale non agricole est donc une source importante de revenus qu’il convient de développer. Cela implique de s’intéresser à des facteurs tels que l’environnement des producteurs situés en périphérie des villes, et l’importance des petites exploitations axées sur les besoins du marché, des activités non agricoles et de l’exode rural. Le rapport insiste également sur la nécessité de bien cibler la demande : celle des marchés urbains de proximité, des marchés ruraux locaux, des exportations, et celle qui est interne au pays.

Le sexisme en tant qu’obstacle à la transformation de l’économie rurale

On retrouve majoritairement des femmes lorsque l’on s’intéresse aux travaux agricoles non rémunérés. Elles connaissent des problèmes d’accès à la terre, au crédit, aux intrants, etc.

Les politiques nationales au service de la transformation de l’économie rurale

Il est ainsi nécessaire, pour mettre en place la transformation souhaitée, de ramener les exploitations agricoles à leur taille idéale en fonction de critères environnementaux, économiques et sociaux, d’accroître l’utilisation d’intrants adaptés aux conditions locales et d’encourager les femmes et les autres producteurs défavorisés à adopter les innovations et les nouvelles technologies. On note également le besoin de développer les infrastructures avec de la main d’œuvre et des approvisionnements locaux pour doper la demande.

La transformation structurelle devra s’effectuer en trois étapes : l’investissement sur la réactivité de l’offre, l’investissement dans les infrastructures et l’amélioration des liaisons entre zones rurales et zones urbaines.

Ressources liées

Même catégorie

Informations sur le document

Cnuced
31
2015
Cnuced
Français

Jargonnette