Promotion de l'agroécologie à Gao
Fiche projet
Maraîchère à Gao, Mali

Autre Terre / Union des groupements maraîchers de Gao (UGM)

"Promotion de la filière agroécologique au Mali"

 

 

Un contexte fragile

Le climat de la région de Gao est extrêmement aride et les sols particulièrement vulnérables aux intrants chimiques. Les maraî-chers de la région ont donc facilement adopté les techniques agroécologiques. L’insécurité politique a rendues celles-ci encore plus indispensables : seuls les agriculteurs pratiquant l’agroécologie ont continué à produire pendant le conflit de 2012. Le Mali était alors coupé en deux et les intrants chimiques n’arrivaient plus jusque Gao. L’agroécologie a prouvé sa capacité à restaurer durablement la fertilité des sols, sa productivité et, surtout, sa résilience. 

Appuyer l’indépendance alimentaire de la région

L’Union des groupements maraîchers (UGM) de Gao regroupe 22 associations, soit 734 maraîchers dont 613 femmes. Appuyés par l’ONG Autre Terre, ils développent l’ensemble des facteurs favorisant la production agroécologique : compost, culture en zaï (micro-cuvettes pour concentrer l’eau et la fumure), semences paysannes, ruches pour la pollinisation, pesticides biologiques (neem), préservation de l’humidité et création d’un microclimat via la plantation d’arbres et de haies. L’UGM étudie aussi la possibilité de créer une « Maison des semences » pour l’Afrique de l’Ouest qui s’appuierait sur un grand nombre d’associations relais conservant chacune les semences propres à leur terroir. Pour valoriser sa production, l’UGM crée deux points de vente dédiés dans la ville de Gao.

Ce projet a bénéficié d'un financement CFSI / AFD de 25 000 € dans le cadre du programme de Promotion de l'agriculture familiale en Afrique de l'Ouest.

Ressources liées

Même catégorie

Informations sur le document

Autre Terre, CFSI
1
2014
CFSI
Français

Jargonnette