La face cachée du chocolat
Étude/Rapport/Synthèse
couverture du rapport © Basic

 

 

Le Basic (Bureau d'analyse sociétale pour une information citoyenne) a publié un rapport à l'occasion de la quinzaine du commerce équitable, qui analyse les coûts sociaux et environnementaux des filières conventionnelles, durables et équitables du cacao.

 

 

 

La filière conventionnelle néglige les petits producteurs et l'environnement

Au cours du 20ème siècle, la standardisation et la massification de la production de cacao ont créé une asymétrie abyssale entre des millions de petits producteurs de cacao et une poignée de groupes transnationaux en position de force pour exercer des pressions à la baisse sur les prix.
Conséquence : la majorité des producteurs et de leurs familles vivent sous le seuil de pauvreté. Pour augmenter leurs revenus, ces derniers sont contraints à des stratégies court-termistes comme l’usage d’intrants chimiques et la déforestation afin d’accroitre leurs rendements, ou le travail des enfants pour réduire les coûts de main d’œuvre. S’enclenchent alors des cercles vicieux qui piègent les producteurs dans la précarité et alimentent toujours plus les dégradations sociales et environnementales dans les pays producteurs.

 

Poser la question du choix de modèle agricole et commercial

Le commerce équitable peut améliorer significativement la durabilité de la filière cacao, voire initier des cercles vertueux, mais pour cela, certaines conditions sont incontournables :
• Garantir aux producteurs des revenus qui couvrent leurs coûts de production et les besoins essentiels de leurs familles ;
• Renforcer les organisations collectives de producteurs ;
• Investir dans les services essentiels et les infrastructures locales.

Les exemples de réussite documentés dans le cadre de cette étude s’appuient également sur deux points importants :
• L’agroforesterie, qui pérennise la culture de cacao et le couvert forestier tout en préservant la biodiversité ;
• Des chaînes de valeur qui valorisent l’origine du cacao et le travail des producteurs, et renforcent le lien entre ces derniers et les consommateurs.
Plus globalement, la soutenabilité de la production du cacao passe par une action collective et concertée qui, en s’inspirant des principes fondateurs du commerce équitable, permettrait d’étendre les conditions détaillées précédemment à l’ensemble de la filière.

 

Une version anglaise, des synthèses en français et en anglais, ainsi qu'une infographie sur le sujet sont également disponibles ici

Voir l'article lié sur le site La faim expliquée

Ressources liées

Même catégorie

Informations sur le document

Le Basic
112
2016
Le Basic
Français

Jargonnette