Évaluation internationale des connaissances, des sciences et des technologies agricoles pour le développement
Étude/Rapport/Synthèse
Champ bord de mer - Oualidia © Hélène Basquin

L’IAASTD est une collaboration unique sous l’égide de la Banque mondiale en partenariat avec plusieurs organisations de l’ONU, des représentants des gouvernements, de la société civile, du secteur privé et d'institutions scientifiques du monde entier.

Le présent document propose une synthèse de l’histoire de l’évaluation internationale des connaissances, des sciences et des technologies agricoles pour le développement (IAASTD). Le rapport final de l’IAASTD, publié en avril 2008, est un document de référence pour les investissements nationaux et internationaux dans la recherche agricole.

L’IAASTD est une évaluation scientifique qui repose sur les travaux de plus de 400 scientifiques issus du monde entier qui ont étudié la situation de l’agriculture à l’échelle mondiale et qui ont mis en évidence certains défis importants et proposés des actions pour l’avenir.

L’IAASTD était guidée par un large éventail d’objectifs : réduction de la faim et la pauvreté, amélioration des moyens de subsistance en milieu rural et de la santé humaine, promotion d’un développement équitable, socialement, écologiquement et économiquement rationnel. L’IAASTD s’est concentrée sur le rôle des nouveaux développements scientifiques et a accordé une place toute aussi importante aux connaissances locales et traditionnelles et à la recherche formelle. Les États-Unis, le Canada et l’Australie n’ont pas approuvé les rapports de l’IAASTD. Quelques mois plus tôt, le secteur des biotechnologies a quitté le processus. Selon eux, l’évaluation n’est pas équilibrée et ils mettent en question l’indépendance des auteurs, même s’ils ont tous été parmi les participants qui ont choisi les auteurs du rapport.

Dans les grandes lignes, le rapport de l’IAASTD est un appel lancé aux gouvernements et aux agences internationales pour rediriger et augmenter le financement d'une révolution agricole véritablement agro-écologique. Le message-clé du rapport final de l’IAASTD est la nécessité d’abandonner l’agriculture industrielle destructrice et dépendante des produits chimiques, au profit de méthodes d’agriculture modernes qui favorisent la biodiversité et dont peuvent bénéficier les communautés locales. De plus grandes quantités d’aliments de meilleure qualité peuvent être produites sans détruire le mode de vie rural. Des méthodes locales respectueuses de la société et de l'environnement sont la solution. L’IAASTD a également déclaré dans ses conclusions que le génie génétique n'est pas une solution à l’explosion des prix des aliments, à la faim et à la pauvreté.

Ressources liées

Même catégorie

Informations sur le document

38
2008
IAASTD (Banque mondiale)
Français

Jargonnette