légumes de saison bio, alimentation durable
Alimentation saine et durable

Donner du sens à ses choix, s’intéresser à la réalité du producteur, se questionner sur ce que l’on mange, exiger de la transparence par un contact plus direct et une réelle relation de confiance, … c’est ça une alimentation durable, qui va de pair avec une alimentation saine !

Manger local et de saison

Privilégier autant que possible les produits locaux et de saison et se renseigner sur les conditions de productions. Pourquoi ? Parce que l’achat de produit locaux non seulement minimise l’empreinte écologique des aliments mais redonne aussi aux paysans leur rôle premier dans leur société : nourrir leurs concitoyens.

Cassez vos préjugés : Consommer local, les avantages ne sont pas toujours ceux que l'on croit

Manger équitable

 Le "consommer local" ne nie pas le recours au commerce international. L'alimentation durable c'est aussi garantir aux producteurs des conditions de travail décentes et pérennes par un commerce équitable, que ce soit localement ou entre régions du monde. Le commerce équitable était uniquement pensé dans le cadre des relations Nord Sud, mais il s'entend aujourd'hui comme un rééquilibrage des relations de force au sein des filières face au pouvoir de l'agrobusiness. 

Qui a le pouvoir ? Revoir les règles du jeu pour plus d’équité dans les filières agricoles

Manger bio

Acheter des produits bio autant que possible, pour éviter d'absorber des polluants chimiques et soutenir les modes de production durables. Privilégier la bio protège l'environnement, la santé des agriculteurs, des riverains de parcelles agricoles et celle de ma famille. 

Petit guide pour vos amis biosceptiques

Manger moins de viande

Consommer moins de produits de l’élevage. Malgré les différences culturelles, un même type d’alimentation se généralise à travers le monde : on mange moins de céréales et de légumineuses, et beaucoup plus de viande, de poissons et de produits laitiers. Or, il faut trois kilos de grains pour produire 1 kilo de volaille, et plus de 6 kilos de grains pour obtenir un kilo de bœuf. En choisissant plus souvent un plat de lentilles plutôt qu’un steak, on consomme 6 fois moins de terres agricoles et 12 fois moins d’eau et on opte pour une alimentation durable. 

Faudrat-t-il tous devenir végétariens ? La réponse du magazine Alternatives économiques

Réduire le gaspillage alimentaire

Acheter moins en évaluant mieux nos besoins. En un an, chaque Français jette en moyenne 7 kg de produits encore emballés, non entamés. Les fameuses dates limites de consommation, la focalisation sur l'aspect extérieur du produit, les promotions du type "deux pour le prix d’un" … : tout pousse le client à remplir davantage son caddy et consommer plus que nécessaire. Une alimentation durable, c'est aussi acheter et cuisiner des quantités adaptées aux besoins, priviligier les produits moins emballer et consommer des fruits et légumes "imparfaits". 

L'empreinte du gaspillage alimentaire en trois minutes

 

Aller plus loin avec la fiche thématique alimentation durable / empreinte alimentaire

Tester vos connaissances sur notre planète alimentaire

Article de fond

Documentaire

Jargonnette

L'îlot Paysan, Congeniès
L'îlot Paysan, Congeniès (Gard)